mardi 31 mai 2011

Week-end aux Diablerets, journée 1: chalet suisse

Non non, malgré la profession de mon cher papa, le titre de ce billet ne fait pas allusion à une chaîne connue de poulet barbecue... Néanmoins, elle résume plutôt bien ce week-end qui a passé à la vitesse de l'éclair tant nous avons eu du plaisir!

Samedi matin, 10h, rendez vous à la gare Cornavin pour ensuite faire un énorme 12 minutes de train vers Nyon. C'est là que Gilliane nous attendait, au volant de la voiture qu'elle avait empruntée à sa soeur pour nous emmener jusque dans les montagnes!

Vers midi, nous sommes bel et bien arrivées! Nous rejoignons Iris qui, elle, est venue en train.


Le village ressemble vraiment à ce que les touristes imaginent de la Suisse! Normal, vous me direz, puisque Les Diablerets est une station de montagne prisée par les amateurs de ski!





Gabrielle nous dévoile la splendeur vaudoise!



Hallucinant ce genre de paysages... Dès que je me tournais et que j'apercevais la montagne, je sursautais à tous les coups!



Notre hôtesse nous attend patiemment...



...parce que c'est l'heure d'aller manger! Rendez-vous à l'Auberge de la Poste, où je déguste un délicieux rösti! On est Suisse (d'adoption, certes!) ou on ne l'est pas!



Après avoir fait les courses (à la fromagerie, bien entendu!) et un petit saut à la maison du tourisme, nous décidons d'un itinéraire pour faire une randonnée avant le souper. Nous partons du Lac Retaud pour se rendre jusqu'au Chalet d'Isenau, une promenade qui devait nous prendre environ deux heures pour l'aller et le retour (et que nous avons fait plus vite car nous sommes trop fortes!!).



Claire, en pleine chasse d'un spécimen local: la photo de montagne!




Et là, où va-t-on? Claire et Mikaela nous servent de guides...











Et voilà, nous sommes arrivées à destination! Un petit comité bovin nous souhaite la bienvenue, au son des cloches à vaches...








Et c'est bien beau tout ça, mais il faut bien revenir... une fondue nous attend!




Claire s'occupe de touiller la salade alors que les "vraies de vraies" Suissesses brassent le fromage qui fond en faisant des "8"... C'est la méthode magique!



Après avoir mangé comme un porc (ou quinze), je suis fin prête à aller voir le soleil se coucher sur le balcon!



Je ne sais pas ce que Gilliane a dit en prenant cette photo, mais ça devait être assez hilarant...




Une partie du jeu le plus cacophonique de l'histoire et j'ai nommé: Miss Poutine! Après quelques tours, nous avons abdiqué pour sortir le Pictionary... que nous avons essayé à la sauce bilingue!


A demain pour la suite du week-end!

1 commentaire:

  1. Les photos... tellement hallucinantes, alors en vrai! O__O

    RépondreSupprimer